Célébration de cinq années du Centre de Recherche Technique en Afrique


This article is available in the following languages (click flag to view)

English translation 


June 29, 2017

Aujourd'hui marque le cinquième anniversaire du Centre de Recherche Technique en Afrique (ATRC) d'Arusha, Tanzanie. Faisant partie de Vector Health International, co-entreprise entre Sumitomo Chemical Company (SCC) et AtoZ Textile Mills Ltd, le Centre R&D ATRC a joué un rôle central dans la lutte contre le paludisme, la résistance aux insecticides et dans l'amélioration de la sécurité alimentaire en Afrique, tout en soutenant également l'économie tanzanienne locale.

Le partenariat entre SCC et AtoZ a débuté en 2003, avec un accord de transfert de technologie pour la fabrication exempte de redevances des MILD (Moustiquaires Imprégnées d'Insecticide Longue Durée) Olyset® en Tanzanie. La production a commencé en 2003, avec une capacité de 300 000 moustiquaires par an, atteignant 30 millions juste quelques années plus tard. Le partenariat a sauvé et continue de sauver des millions de vies dans toute l'Afrique, créant environ 7 000 emplois en cours de route.

Toutefois, malgré les énormes progrès réalisés, la co-entreprise - Vector Health International (VHI) - a rapidement pris conscience du défi croissant de la résistance aux insecticides, et également de la question de la sécurité alimentaire en Afrique. Elle a conclu que la recherche et le développement continus constituaient la clé pour aborder ces questions, ce qui a entraîné la décision historique de mettre en place le centre de recherche à cet effet.

L'innovation et la construction du centre ATRC ont commencé en 2011 et le premier membre du personnel, le Dr. Johnson Ouma Odera, Directeur Fondateur, a été embauché la même année. Le plus grand de son genre en Afrique de l'Est et en Afrique Centrale, le centre a été inauguré officiellement le 29 juin 2012, avec un double mandat de développement de technologies pour la santé publique et pour l'agriculture.

En seulement cinq ans - un temps relativement court en R & D - l'ATRC est devenu un exemple pour l'Afrique et pour le monde, avec des laboratoires à la pointe du progrès et une équipe de 15 chercheurs et personnel technique. Ses installations ont été développées avec la construction d'un nouvel insectarium pour héberger et élever des souches de moustiques résistants, ainsi que des huttes expérimentales pour tester de nouveaux MILD et autres produits de pulvérisation à effet rémanent à l'intérieur des habitations (IRS). Il a également été certifié ISO 9001:2015, ce qui témoigne de son contrôle de qualité et de sa gestion opérationnelle.

En étroite collaboration avec SCC et AtoZ, l'ATRC a mis au point un certain nombre de produits de lutte antivectorielle et de produits agricoles de nouvelle génération, dont certains sont déjà commercialisés ou apparaîtront prochainement sur le marché. Les produits de lutte antivectorielle, développés au centre, comprennent : SumiShield®, un nouveau mode d'action et un produit IRS de longue durée et SumiLarv® 2MR, un nouveau larvicide durable de libération de matrice en vue de reproduction de moustiques dans des conteneurs, élément clé du contrôle de la dengue. Les produits agricoles se sont concentrés sur la protection et le stockage hermétique des cultures cultivées.

La localisation de l'ATRC a une importance stratégique, ce qui lui permet d'harmoniser son travail avec les valeurs, les conditions et les besoins locaux et assure le transfert facile de ses technologies pour la fabrication locale. Elle représente également des opportunités précieuses pour les talents locaux -> 90 % du personnel provient d'Afrique - ce qui contribue à empêcher la « fuite des cerveaux africains » et soutient indirectement les familles élargies de son personnel. Cela a également contribué à inspirer la prochaine génération de chercheurs et à former plusieurs stagiaires de collèges et d'universités de niveau intermédiaire.

En ce qui concerne l'avenir, l'ATRC se positionne pour devenir un acteur clé dans le développement d'outils de gestion de la résistance aux insecticides (IR), en renforçant la capacité dans l'entreprise de formulation de produits et de biologie moléculaire pour surveiller l'IR. Il vise également à mettre davantage l'accent sur les technologies liées à l'agriculture pour aider à résoudre les enjeux de sécurité alimentaire en Afrique, à faciliter une initiative ouverte d'innovation et de parc technologique et à continuer d'établir et d'élargir ses partenariats stratégiques.

La Direction Supérieure de Sumitomo, VHI et AtoZ est extrêmement fière du succès de l'ATRC et demeure déterminée à soutenir la R & D en Afrique pendant de nombreuses années à venir.

Mr Kalpesh Shah, Directeur des Sociétés AtoZ, le dit succinctement : « Nous voulons développer des produits abordables qui seront utilisés par et au profit de la population en général et des plus vulnérables. L'objectif, c'est de disposer de produits qui seront utilisés localement au profit de nos communautés locales ici en Tanzanie, dans la région plus large et dans le monde en voie de développement en général ».

Mr. Ray Nishimoto, Directeur Délégué et Directeur Général Principal, Président du Secteur des Sciences de la Santé et des Cultures à Sumitomo Chemical, fait l'éloge des progrès réalisés : « Après une expérience professionnelle de 100 ans, Sumitomo Chemical n'ignore pas les longs délais impliqués dans la recherche et le développement, de sorte que l'augmentation et la croissance de l'ATRC et le lancement de deux produits de lutte antivectorielle révolutionnaires en seulement cinq années sont particulièrement satisfaisantes et témoignent du talent de l'ATRC. Ce début contribue à un avenir passionnant pour l'ATRC ».

Olyset, SumiShield et SumiLarv sont des marques déposées de la Sumitomo Chemical Co.